[Aéro Visites] Un statique mythique au Air Legend 2018 !

Aujourd’hui dans Aéro Visites, on va parler d’un nouveau meeting aérien prenant place sur l’aérodrome de Melun-Villaroche : le Air Legend

Le Air Legend a eu lieu du 8 au 9 Septembre 2018 sur l’aérodrome de Villaroche. Plus de 50 appareils étaient exposés au statique et prenaient ensuite les airs. Il y avait notamment la Patrouille de France, Alpha Jet Solo Display et la Flottille 12F qui nous ont honorés de leur présence dans les cieux. On a pu déplorer l’absence du F-86 Sabre mais notre peine fut adoucie par les autres légendes de cette rencontre !

Un meeting aérien est toujours l’occasion de rencontrer de nouveaux passionnés et ce fut le cas, je l’ai passé avec deux personnes qui étaient des parfaits inconnus au début de la journée ^^ mais passons aux choses sérieuses… les avions !

Il y avait en entrée un Mystère IV A et un Mirage IIIB qui avait une certaine particularité…. En effet, celui-ci avait un nez de Mirage III R avec emplacement pour caméra OMERA vide, par conséquent il ne disposait pas du radar Cyrano. De plus, il avait à l’arrière un emplacement pour appareil photographique. Cet avion devait sans doute être un des « bricolages » du CEV. D’ailleurs le Mirage III et le Mystère IV présents sur ce tarmac nous rappellent que l’aérodrome de Villaroche était le théâtre d’essais en vols pour Dassault notamment… Ouragan, Mystère IV, Mystère 20, Balzac, Mirage III V sont autant d’avions qui furent testés au sein de l’ancien CEV de Villaroche.

Un peu plus loin on pouvait admirer un rutilant Polikarpov Po-2, avion soviétique d’Entre-deux-Guerres produit notamment pour l’entrainement militaire et pour les tâches agricoles. Très dépassé à l’entrée du Second conflit Mondial, il est tout de même utilisé par le Normandie-Niémen notamment pour le bombardement de nuit.

Près du Po-2, on pouvait voir une reconstitution d’un camp britannique avec salle de briefing et bivouacs. A côté de tout ce petit dispositif, un avion était positionné. Appartenant aux effectifs de la Royal Air Force, un beau Faircild 24 UC-61 est présenté ouvert, laissant apercevoir son cockpit… On peut aussi voir proche de la tente radio du camp une bien curieuse machine : une bicyclette avec une silhouette d’avion de la RAF. Ce genre de « chose » était utilisé pour des simulations de combats aériens au sol par les nouveaux pilotes britanniques. Simple, efficace et pas cher… D’ailleurs, il se passe quoi de l’autre côté de la Manche ?

Côté allemand (ein großes croix noire !), on a du bel avion aussi… Deux Bücker Bü 181 sont exposés en statique. Ce sont de petits avions d’entraînement, parmi ceux qui furent construits en plus gros effectifs lors du Second conflit Mondial. En parlant d’avions d’entraînement, j’en connais un qui ravis les foules en France et dans le monde, j’ai nommé…

A l’ouverture du parking avion nous avons tous assistés au départ des Alpha Jets de la Patrouille de France. Il y avait à côté de leur montures légendaires tricolores les deux avions de l’Alpha Jet Solo Display. Les pilotes et leurs mécanos prenaient place dans les avions, étaient harnachés et casqués. Puis vient ensuite le chant des Turboméca Larzac puis enfin le départ du parking des avions, uns par uns, du n°0 au leader. Les deux Solo Display eux sont restés jusqu’au début d’après-midi. Maintenant, passons au parking avions…

Les avions sur le parking étaient divers et variés. Il y avait majoritairement des warbirds de la Seconde Guerre Mondiale, bien connus du public averti comme le T-6, le Zéro, le Mustang ou les Yak russes du Normandie-Niémen. Mais il y avait aussi des avions peu communs dans les meetings aériens français comme un superbe Sea Fury de la Marine Australienne. Quelques jets étaient présents comme le Vampire ou le Morane Paris. Enfin, des avions de transports ayant servis dans l’Armée de l’Air comme le DC-3, le Flamand ou Noratlas, surnommé à juste titre « la bonne à tout faire » ou « la grise ».

solo.pngAprès la fermeture du parking extérieur, je suis parti un peu seul en excursion et je suis tombé par hasard sur un pilote qui faisait la barrière… Je vois sa tenue : combi kaki et pantalon anti-g… Oula ! C’est un pilote du Solo Display ! J’accours alors à sa rencontre. On parle beaucoup puis on fait une petit photo ensemble. Il devait quand même faire vite, sa représentation était pour bientôt et ils nous a tous impressionnés !

Suite à cette rencontre fort sympathique, nous avons mangés avec mes compagnons de meeting mais pas n’importe où… Nous avions été à l’ombre d’une aile delta de Mirage IIIB évidemment, tout le monde fait ça (ou pas) ! Enfin, nous avons trouvés un beau spot pour filmer et prendre en photos les avions en vol. En ce qui me concerne, peu de photos et beaucoup de vidéos !

Ce que je retiens de cette journée, c’est surtout la magie du meeting et des avions de légende et les rencontres que j’ai faites. Ce qui est sûr, c’est que je reviens l’an prochain ! En attendant, peut-être une future vidéo sur le Air Legend…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s